:: Accueil  :: Contact Webmaster  :: Forum  :: Livre d'or  ::
Le fondateur

LE FONDATEUR

Félix, Louis, Joseph GENEAU de LAMARLIERE, fils d'Augustin et d'Augustine CALAIS,
est né à la Ferme de Belledalle, Hameau d'Olincthun, Commune de Wimille, le 10 mars 1852.

Il fut ordonné prêtre le 4 juillet 1875 par Monseigneur LEQUETTE, en la Chapelle du Grand Séminaire d'Arras.

Il est nommé Vicaire à la Cathédrale de Saint-Omer le 18 juillet 1875, Curé de Lottinghem le 26 mai 1884, puis Curé de Baincthun le 9 février 1891

C'est en ce dernier lieu qu'il eut l'idée de fonder l'Association Familiale en 1893.
Il en exposait les raisons en 1894, et proposait à ses cousins en mars 1895 d'élire un Conseil de sept membres
dont les trois prêtres de la famille seraient membres de fait, les quatre autres, laïcs, devant être élus

Des soixante-dix membres inscrits, sept ne se sont pas exprimés, sans doute par négligence (?).
Les quatre élus furent :

Augustin GENEAU de LAMARLIERE – BONNINGUE,

Raymond GENEAU de LAMARLIERE – BEGUE,

Léonard CALAIS – DELAHODDE,

Augustin GENEAU de LAMARLIERE – CALAIS.

Réunis en juin 1895, ce Conseil décidait à l'unanimité que le Fondateur conserverait sa place de Directeur
et élisait Léonard CALAIS–DELAHODDE comme premier Président, et l'Abbé Alfred LORGE comme Vice-Président.

En 1897, le Président décédait.

Le Conseil, réuni le 25 juillet 1898, portait ses suffrages sur un "autre vaillant de ces temps anciens,
dont l'âge ne paralyse ni l'entrain ni le cœur…j'ai nommé Raymond GENEAU de LAMARLIERE–BEGUE" (dixit le rapport) ;
il décidait aussi de porter à huit au lieu de sept le nombre de ses membres
et appelait l'Association à proposer deux noms choisis dans les plus de vingt-cinq ans.

Quarante-sept membres répondirent à cet appel et le dépouillement révélait le plus grand nombre de voix
pour Léonard CALAIS-BOUCLET et Ovide GENEAU de LAMARLIERE–LEPEUPLE.

En 1899, l'Abbé Félix proposait de se rendre à Lourdes avec "la plus grande députation possible de la Famille",
projet dont il envisageait la réalisation pour l'été 1901.

En 1900, sa santé se détériorant, c'est depuis Cannes qu'il rédige "La Lettre de Noël"
entretenant les 160 membres de l'Association de ses problèmes de santé et de son projet pour Lourdes,
envisagé en août 1901, suggérant les inscriptions pour début juin.

Revenu dans sa région, il se trouve nommé Curé de Frévillers, près d'Aubigny-en-Artois,
d'où il presse les associés pour l'organisation de ce déplacement.
Le 15 avril 1901, il leur écrit parce que "le temps avance rapidement et qu'il faut chauffer notre pèlerinage…".

Hélas, cet appel fut le dernier : le dimanche 19 mai 1901, il décédait à Boulogne-sur-Mer.

C'est l'Abbé J.-B. DELATTRE qui fut élu pour poursuivre l'œuvre entreprise par son cousin.

La réalisation du projet de l'Abbé Félix se fit en août 1902 :
quarante cousins et cousines, représentant l'Association auprès de la Vierge, accomplirent ce déplacement
avec en mémoire le souvenir de leur cher Cousin Félix.
D'autres cousins, tenant à s'y associer, avaient devancé les autres en juin, les travaux d'été ne leur auraient pas permis de s'absenter en août.

Le 20 mai prochain, lors de la messe à Audinghem, nous penserons à tout cela.
La raison qui l'a incité à créer cette Association en 1893, c'est surtout son inquiétude pour l'avenir des jeunes,
il écrivait : "Malgré tous nos soins, sommes-nous assurés qu'ils suivront tous les traces paternelles ?…
Que cette amitié et cette paix qui nous unissent tous soient un lien d'autant plus précieux qu'il est plus rare de nos jours.
Que tous les membres de la Famille, dans une union tellement intime, ne fassent tous qu'un seul cœur et une seule âme sous le regard de Dieu.
Au moment où tout se désagrège, unissons encore plus étroitement nos âmes.
J'aime la famille, ma famille, et c'est parce que je l'aime que je veux la voir heureuse et bénie.

Unissons-nous !
Unissons-nous pour être plus forts !
Serrons nos rangs pour empêcher le mal de pénétrer parmi nous !…
Acceptez cela pour vous et surtout pour vos enfants, afin que Dieu les conserve tous chrétiens…
je compte sur vous, nous pourrons compter sur Dieu !…"

Article de BONJOUR LES COUSINS de Pâques 2001